Et si la classe ouvriere n’est pas morte…?

Puisque la plupart des candidats francais a la Présidence (Sarkozy…voir meme le socialiste Hollande) se donent la tache de courtiser les ouvriers et le vote des travailleurs des usines, ne serait il arrivé le moment de déclarer presque terminé le progresisme neolibérale, face a une crise économique qui frappe profonde et justement les milieux les plus desfavorisés et populaires?

Le retour de la classe ouvriere (meme si une bonne partie des travailleurs refusent de se nommer “ouvriers”…) a l’escene politique francaise et europeene, ouvre une longue période des batailles electorales, politiques et idéologiques ou le centre et la gauche (les centres et les gauches…) disputeront le vote ouvrier a la droite lepenniste.

Il est fort probable d’imaginer que la crise économique et financiere qui ravage l’Europe, rappelerá aux travailleurs touchés par la politique de la rigeur, par le chomage, la delocalisation, la précarité des salaires et des conditions du travail, que le monde est divisé en deux: d’un coté, les patrons, et de l’autre, les travailleurs, ceux qui produisent le richesse.

Nos interesa tu comentario

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s