Le petit Larousse et le petit

Quand j’avais 7 ans ou 8 ans, ma mere avait installé une habitude a la maison, celle de lire chaque jour deux pages du dictionnaire Petit Larousse qui avait a la maison.  Chaque soirée, une fois terminé le dinner a table, ma mere prenait son Petit Larousse et l’ouvrait au hasard.  “Tu peut me lire ces deux pages?”, me disait souriante et donc le petit Manuel lisait “religieusement” et avec du calme, toutes les definitions du dictionnaire.

Ma mere avait meme la finesse de ne jamais repeter la meme page que j’avait lue hier…

Et tout cela au long des années.

Le petit Larousse c’etait donc une formidable cascade  nocturne et journaliere des mots, des sustantifs, des verbes, d’articles, l’eau silencieuse et tranquille qui mouillait mon esprit depuis l’enfance.

About these ads

Nos interesa tu comentario

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s